Les éclipses : des chroniques moyenâgeuses aux exoplanètes.

par Jean-Pierre Barriot, professeur de géoscience et directeur de laboratoire GEPASUD de l'UPF ( Université de la Polynésie Française)

 

Vous avez été nombreux à suivre la passionnante conférence qui s'était tenue à l'amphi E de l'Université jeudi soir. Comme d'habitude, le professeur Barriot a captivé son auditoire de faits scientifiques,étayés par des photos et documents sérieux. Le tout avec un vocabulaire à la portée de tous, teinté d'humour. On apprécie et on en redemande puisque cette conférence commencée à 18H15 s'est terminée vers 20 H !

 

" On vit une époque privilégiée car les deux diamètres apparents sont équivalents et permettent donc l'observation d'éclipses totales" dit J.P. Barriot après avoir expliqué l'origine de la Lune. Ainsi, dans quelques millions d'années, il n'y aura plus d'éclipses totales car la lune sera trop petite car la lune s'éloigne de plus en plus de la Terre, à raison de 2 cm par an. Auparavant, la lune était 16 fois plus grosse et les éclipses se produisaient plus souvent...

Ligne des noeuds, périodicité, mesure du diamètre du soleil, photométrie, transite de Vénus, voici les thèmes abordés lors de la conférence.

 

Alors RDV le jeudi 9 mai pour l'éclipse annulaire !

Écrire commentaire

Commentaires : 0