Dernières nouvelles de la sonde Rosetta

Conférence à l'Université de Polynésie Française par le professeur Barriot.

La sonde Rosetta, ainsi nommée en référence à la Pierre de Rosette qui a permit de décrypter les hiéroglyphes égyptiens, devait nous livrer des informations capitales sur nos origines. Son lancement est une première dans toute l'histoire de l'exploration spatiale.

 

Malheureusement, Philae, le module qui a atterrit sur la comète Churyumov-Gerasimenko ne s'est pas posé comme il le fallait (l'atterrisseur a malencontreusement rebondit deux fois à sa surface) privant ainsi ses panneaux solaires d'énergie et rendant impossible le forage du sol afin d'en extraire des échantillons.

 

Un coup dur pour les scientifiques qui pour autant de se découragent pas et ont tout de même récolté plusieurs informations sur la comète dont ils connaissent la structure, la densité, la température,. Ainsi ils découvrent que l'eau de la comète diffère de celle de la Terre, permettant ainsi d'étayer l'hypothèse que l'eau terrestre proviendrait des astéroïdes. La présence d'azote moléculaire est également détectée à partir des gaz émis par la comète.

 

Le professeur Barriot qui a fait partie de l'équipe de scientifiques ayant travaillé sur le projet de la sonde nous fait remarquer l'importance de choisir des hommes jeunes (le projet a débuté il y a 20 ans) pour des projets scientifiques qui prennent des années avant d'arriver à leur réalisation ! De la même façon, il est tout aussi nécessaire d'avoir des personnes connaissant l'ancienne technologie pour pouvoir réparer des appareils qui sont dans l'espace depuis plusieurs décennies !

 

Saluons ces hommes qui vouent une grande partie de leur existence à une recherche dont probablement seules les générations futures auront les réponses... si elles ont de la chance.

 

HM

Conférence du 16 avril 2015 à l'Université de Polynésie Française de M. Barriot

Investigateur scientifique sur la sonde Rosetta.


 


Écrire commentaire

Commentaires : 0